Nouvelles-hybrides

Le site de la revue Nouvelles-hybrides et des éditions du Céphalophore entêté

Archives de la Catégorie ‘Hurli Baba : Guide aléatoire de quelques musées-cavernes’

Marie en toilette et Louise aise

Par • 22 Jan, 2016 • Catégorie: Hurlubulles

Une de mes nièces, manifestant peut-être des sentiments anti-royalistes précoces, préférait, alors qu’elle était dans les parages de l’âge dit « de raison », remplacer l’expression compromettante « Marie Antoinette » par la formulation plus hygiénique quoiqu’un peu moins historique « Marie en toilette« . Dans une fable attribuée modestement à « Ésope fils », Alphonse Allais, dont « l’imagination poétique« , selon quelqu’un qui […]



Alphie prix Nobel de Twitterature ?

Par • 22 Jan, 2016 • Catégorie: Hurlubulles

   Il est fortement question, parmi les twittérateurs qui ont compris que le tweet était un nouvel bel art, continuation et possible dépassement des arts anciens de l’épigramme, du haïku ou, plus généralement, de l’aphorisme, de décerner le premier prix Nobel de Twitterature à Alphonse Allais, à la fois pour l’ensemble de son oeuvre, où […]



Brrruits de la furrreurr

Par • 16 Août, 2015 • Catégorie: Hurlubulles

Ceux, celles qui n’auraient pas saisi, dans cette illustration bruitiste, toutes les nuances de la définition modérément optimiste  que l’auteur des pièces de William Shakespeare jadis donna de la vie  (« a tale, told by an idiot, full of sound and fury, signifying nothing« ), pourront lire la version intégrale de la plus actuellement inquiétante des aventures de […]



Âne inédit et demi-frère mystérieux

Par • 6 Juin, 2013 • Catégorie: Hurlubulles, Rencontres du quatrième type

En écho aux considérations curieusement spéculatives du Président Indergand à propos de la phrase modérément énigmatique que Guillaume Apollinaire avait épinglée sur la porte de son appartement, Julien Blaine nous envoie un âne, et une pierre tombale. L’âne de Guillaume Apollinaire   Avec tout ce qu’il mastique : Bleus chardons et vieilles piques, Son ancestrale […]



On est pris, hé ! Deux noeuds passants mer (dés – le monde)

Par • 4 Juin, 2013 • Catégorie: Hurlubulles

LA COUR (Michel Indergand, président) : attendu que le sieur Apolinary de Kostrowicki est décédé à Paris, le 9 novembre 1918, laissant un testament olographe, ne portant aucune date attendu que le dit Wilhelm Albert Włodzimierz Apolinary de Kostrowicki punaisait sur la porte de son pigeonnier 202 boulevard Saint-Germain une carte portant l’inscription  » On […]



Le bey adule

Par • 3 Juin, 2013 • Catégorie: Hurlubulles

    Comme en alexandrins Apollinaire rappelle : On est prié de ne pas emmerder le monde    



Sornet du rire des voyelles

Par • 26 Mai, 2013 • Catégorie: Hurlubulles

Pris d’un prurit de création poétique et, peut-être, jaloux de l’arlequinissime Sornet des voyelles écrit et mis en couleurs il y a quelques années par Odile Krok (ceux qui ont déjà Croquotidiens le trouveront à la page qui, si le livre était paginé, devrait être, environ, la 29 ; les autres – qui peuvent combler […]



Concours de beauté artistique à Hamburg (2)

Par • 8 Sep, 2012 • Catégorie: Hurli Baba : Guide aléatoire de quelques musées-cavernes

 



Concours de beauté artistique à Hambourg (1)

Par • 18 Août, 2012 • Catégorie: Hurli Baba : Guide aléatoire de quelques musées-cavernes

À la différence des concours de beauté féminine, dans lesquels les candidates passent et repassent devant les yeux plus ou moins facilement éblouïssables (en fonction moins ou plus directe des pots de vin qu’ils ont ou n’ont pas reçu) des membres du jury confortablement assis, les concours de beauté artistique exigent du candidat juré qu’il […]



Muséophile

Par • 16 Août, 2012 • Catégorie: Hurli Baba : Guide aléatoire de quelques musées-cavernes

On me montrera du doigt, on me regardera de travers, par en dessous, comme une bête curieuse, on m’ostracisaillera, on me dénoncera à la police des mœurs intellétiques et esthectuelles, mais tant pis, il faut que ça sorte, je ne peux plus garder secrète ma perversion : je suis … muséophile. Le seul mot fait frémir, […]